Si Ce N’est Toi

Saison 2016 - 2017

d'Edward Bond, mise en scène Eric Combe

Le mot du metteur en scène

Explorer un nouveau mode d’utilisation de l’humour, l’humour de la prise de conscience

La compagnie, dans ces projets précédents, a débuté un parcours au travers de différents types de comiques : l’humour noir avec « Les gens déraisonnables sont en voie de disparition »,  la comédie de mœurs avec « La ronde », et la comédie classique avec « Le menteur » de Corneille. Cette fois, avec cette nouvelle pièce, nous proposons à notre public de découvrir l’humour comme mode de déconstruction et de prise de conscience.

Découvrir sur le plateau le vrai prix de la liberté

Dans notre monde en constante tension, oscillant entre tentation de la tyrannie et défense de la démocratie, ce projet constitue l’occasion pour le spectateur de toucher au plus près les conditions physiques et psychologiques d’existence dans une dictature. Et ceci de manière d’autant plus originale que, contrairement à ce que l’on pourrait penser, la pièce n’aborde pas cette problématique   sous les seuls angles de la noirceur et de la violence. Son originalité consiste surtout à mettre en jeu et en rire la folie et le grotesque qu’induit la vie dans de telles conditions.  La comédie sert dès lors à la défense de la liberté, de l’humanité et de la fraternité ; elle propose ainsi un emploi tout particulier de la comédie.

Un théâtre d’abord du corps, du corps pris dans les tenailles de la tyrannie

Notre ambition, avec ce nouveau projet, est de procurer à notre public une expérience physique forte, bien que confortablement calé dans son fauteuil.  En d’autres termes, nous désirons à travers notre travail développer un phénomène de mimesis le plus intense possible pour le spectateur, qui s’appuiera essentiellement sur la performance des acteurs. C’est l’opportunité pour la compagnie d’explorer et de développer des techniques de jeu, d’emploi du corps et de la voix pour atteindre cet objectif.

Un parti pris de mise en scène adéquat

Ce projet requiert une mise en scène en cohérence avec le point précédent : une mise en scène qui se doit d’être d’une sobriété absolue, pour créer un espace temps maximum pour le jeu comédien.

De même, et de manière évidente, la scénographie et la création lumière seront élaborées selon ces mêmes principes.

Une volonté forte de présenter ce spectacle à un public scolaire

Notre volonté de monter un tel projet est décuplée par notre souhait de présenter cette pièce particulièrement  à un public de collégiens et lycéens.

Après les événements du mois de janvier 2015,  donner à voir et à réfléchir à ces jeunes, confrontés plus ou moins directement à la violence et à une potentielle tentation de radicalisation dans notre pays, nous paraît un objectif primordial.

De plus, leur faire découvrir une écriture contemporaine et un auteur majeur du théâtre actuel est également une source de motivation.

Cette pièce de théâtre a été jouée :

A l'Auditorium MARCEAU à Holtzheim (Novembre 2016)

Au Théâtre du Cube Noir (Janvier 2016)

Au Château de Rohan de Mutzig (janvier 2017)

A La Maison des Arts de Lingolsheim (février 2016)

La distribution

Sara : Ysé BRODY
Sara : Nina DREXEL
Grit : Fabian LECLERC
Jams : Antonin CONTINSOUZAS
La voix  : Eric Combe